ma participation à l’émission “LA SOIREE DE L’ÉTRANGE” sur TF1, animée par Christophe Dechavanne !

catégorie :

En 2 heures de temps, je devais localiser à l’aide de mon pendule, une personne cachée dans l’hexagone. Les 543 965 km² qui constituent la superficie de la France, rappellent à eux seuls, à quel point le défi était de taille ! Superbe aventure de l’impossible possible ! Les rebondissements de la soirée se prolongeront durant 3 semaines ! Une saga de l’Étrange qui devient simplement possible, réalité & donc, tout compte fait, pas si étrange que cela ! À refaire, encore & encore… en direct ! J’aime !

La vérité sur l’étrange soirée de Gérard Grenet

C’est une première à la télévision. Comme le soulignera Gérard Grenet à l’issue de l’émission, le stress ajouté à d’autres paramètres négatifs ont rendu l’expérience difficile : “Environnement chargé en ondes électro-magnétiques de tous sens, va & vient des techniciens, bruits, timing…”

À 22h50, Gérard Grenet doit rendre son verdict sur le plateau de la Soirée de l’Étrange, il est appelé par Christophe Dechavanne… Pour le radiesthésiste, Fromereville-les-Vallons / latitude nord / 49°09’37″ est la commune où se cache l’invitée mystère. Le pendule de Gérard Grenet s’est pratiquement arrêté au bon endroit, simplement à l’inverse, extrême est au lieu d’extrême ouest ! Deauville / latitude nord / 49°21’22″. Le public réalise que le radiesthésiste a trouvé la bonne latitude mais inversé la recherche de longitude correcte.

L’histoire ne va pas s’arrêter là…

Dans les jours qui suivent l’émission, Gérard Grenet reçoit l’appel d’une habitante de Fromereville-les-Vallons. Maryse, son interlocutrice lui confie recevoir des “signes” de son frère, Denis, décédé brutalement un an plus tôt. Il semble vouloir lui parler…

À la vue de ces signes de plus en plus présents, Maryse confie à ses nièces son désarroi. Elle aimerait communiquer avec son frère mais cela lui fait peur. Elle ne sait pas à qui s’adresser, à qui faire confiance ? Le jour suivant l’entrevue avec ses nièces, une voisine raconte à Maryse les pérégrinations pendulaires de Gérard Grenet. Pour Maryse, c’est sûr, son frère vient de lui donner la réponse : “Ce radiesthésiste est la personne à contacter”.
Aussitôt, elle en avertit ses nièces qui, par le biais d’internet parviennent à retrouver les coordonnées de Gérard Grenet.

Soirée de l’Étrange, la vérité est ailleurs…

Au cours de la conversation, Maryse lui révèle qu’elle était en conflit avec Denis depuis des années. Juste avant son décès, un rapprochement s’était cependant établi entre le frère & la sœur sans réelle conversation franche. Tous deux en arrivent à la même conclusion : “Denis a utilisé le “canal” de Gérard Grenet pour rétablir le dialogue.”

Le radiesthésiste décide alors de contacter une amie médium spirite dans le but d’une éventuelle communication entre le frère & la sœur.
La séance a lieu le vendredi 13 mars, hasard ou coïncidence ?, “La Soirée de l’Étrange” est encore programmée lors de cette soirée…
Le médium spirite parvient à établir un contact entre Maryse & Denis. La communication s’instaure…
En raison d’un fort sentiment de culpabilité, Denis explique ses difficultés à accéder à un plan supérieur.
Sans la moindre hésitation, Maryse lui accorde son pardon.

Ailleurs & au-delà…

Depuis cette conversation Maryse se sent libérée & heureuse. La mort ne lui fait plus peur.
Elle déclare que Denis continue d’aider sa famille, mère, sœur & filles. Son intime conviction d’une vie après la mort s’est même transformée en véritable certitude aux vues d’étranges phénomènes…
Pour preuve, ce terrain envahit par les broussailles après le décès de Denis qui ne manquait de l’entretenir autrefois.
Une nuit, il fut en partie défriché, mystérieusement les broussailles furent déposées en tas régulier sur le terrain. Le bois pourtant trop vert brûla durant l’hiver comme s’il était bien sec. La pompe à eau se remis à fonctionner…

Pour Maryse & ses nièces, il était capital de publier leurs témoignages & cela pour plusieurs raisons :
Denis tenait en quelque sorte à s’excuser d’avoir provoqué “l’erreur” du pendule lors de la Soirée de l’Étrange & d’avoir “squatté Gérard Grenet” pour reprendre ses propres termes.

Mais cette conversation médiumnique a surtout permis à ses filles de pouvoir enfin faire le deuil de leur père, parti si brutalement, en laissant trop de questions sans réponses.
Elles continuent, d’être régulièrement en contact avec Denis. Aujourd’hui, plus que jamais, leur père les guide & les accompagne dans leur propre évolution, un message d’espérance pour tous ceux qui sont meurtris par le départ d’un être aimé.

NB : À la demande du protagoniste principal de ce témoignage, les prénoms de Maryse & Denis sont en réalité des pseudonymes.

NB : Avec le recul du temps : la prescription prend ses droits !
Deux “détails” d’importance : Denis indiquera une “planque” qui renfermait une confortable somme d’argent, bien retrouvée en lieu & place !… & indiqua aussi le besoin urgent de consulter pour l’une de ses nièces, le diagnostic établit bien que la jeune femme échappa de justesse à de gros problèmes de santé !
Ces deux éléments prouvent la véracité de cette histoire & la pertinence de cette “conversation” de Denis avec sa sœur !

Interview

TF1, vendredi 30 janvier, 20h50… La Soirée de l’Étrange s’apprête à faire vivre à des millions de téléspectateurs, une expérience jusque-là inédite en France. Le radiesthésiste, Gérard Grenet, va en direct tenter de défier toutes les lois de l’irrationnel… En deux heures de temps, il devra localiser avec son pendule une personne cachée dans l’hexagone. Les 543 965 km² qui constituent la superficie de la France rappellent à eux seuls à quel point le défi est de taille…

Besoin De Savoir : Dès le début de l’émission, vous sembliez assez à l’aise devant les caméras mais on imagine que l’on n’aborde pas ce type d’expérience sans un minimum de stress… Quels sont les autres conditions négatives que vous avez dû surmonter ?
Gérard Grenet : Le stress était effectivement la première condition négative mais d’autres paramètres étaient à prendre en compte comme le manque de référence puisqu’il s’agissait bien d’une première expérience de ce type à la télévision. À cela s’ajoutait les sources d’erreurs possibles dues à mon imagination raisonnée, les perturbations nuisibles à ma concentration (environnement, techniciens, bruits, timing…), les transmissions de pensées, en l’occurrence ce redoutable égrégore de millions de personnes installées dans la même trajectoire de pensée que moi, l’ambiance “jeu-gagné-perdu”, sans réel enjeu & motivations solides qui impliquent une forme de « tourisme » radiesthésique auquel je ne suis pas habitué. La légèreté & la futilité sont rarement présentes en ce domaine. La pire de ces nuisances étant bien sur un fatras d’ondes-électromagnétiques de tous sens (même une boussole y aurait perdu le nord !) qui jouaient avec les polarités & malmenaient au gré de leurs fantaisies mes ancrages magnétiques. Mon pendule s’agitait parfois, comme une voile qui cherche le vent !

B.D.S. : Aviez-vous posé certaines exigences à la production avant d’accepter de participer à un tel défi ?
G.G. : Non pas vraiment, j’ai joué le jeu de l’émission avec les “prises de risques” qu’elle impliquait. J’ai simplement demandé l’obtention de quelques “témoins” de base afin d’installer mon dispositif de recherche (photo + mèches de cheveux + housse à lunettes + feuille manuscrite de Catherine Laborde), la production m’a également fourni les cartes géographiques.

B.D.S. : Les présentations faites, vous êtes donc invité à rejoindre une loge où vous allez être coupé du monde, à quoi pensez-vous à ce moment précis ?
G.G. : Mes pensées se tournent vers mon fils Gaspard âgé de 8 ans, je tiens à ce qu’il ne soit pas perturbé par le déroulement & les conséquences multiples que la soirée peut impliquer. Je demeure centré, dans un calme qui m’a surpris moi-même avec un grand sourire installé au centre de mon plexus solaire, je ne me prends pas au sérieux, mon égo reste sur la touche !… Je sais ce que je veux : simplement faire de mon mieux !

B.D.S. : On vous voit ensuite vous concentrer, quel était le but de cette démarche ?
G.G. : Le but de la concentration est simplement d’installer un état de conscience différent, de passer d’ondes beta en ondes alfa… Mental débranché !Pendant environ 45 minutes, je regroupe & concentre mes énergies au sein de mon plexus solaire afin d’obtenir le rayonnement le plus puissant possible. D’ailleurs la pendule accrochée au mur n’y a pas résisté, elle s’est arrêtée sous les yeux de l’huissier présent à 21h45 au moment précis où je saisissais mon pendule pour entamer mes recherches effectives.

B.D.S. : Comment s’est organisé ce travail de recherche ?
G.G. : Pour commencer, j’ai tracé une ligne horizontale qui séparait la France en deux : le nord & le sud. Mon pendule m’a ensuite indiqué que la recherche devait s’effectuer au nord de la ligne, donc, France nord. S’ensuit ensuite un travail de quadrillage d’ouest en est & une recherche de la bonne latitude. La latitude se précisait à 49° nord… Ma concentration était à son extrême ! Et c’est à cet instant que Christophe Dechavane & ses techniciens ont pénétré dans mon “cabinet de recherche”… Toutes les lignes ont été coupées !!!!! J’ai à nouveau tenté de m’installer dans la sensibilité & l’intuition active mais hélas, ma réceptivité radiesthésique ne fonctionnait plus qu’à 60% alors que précédemment elle vibrait à 90%. Néanmoins, j’ai organisé mes recherches sur le travail de longitude… & là, je me suis focalisé sur Reims, une ville qui est la source de nombreux souvenirs personnels. Des souvenirs, des repères chargés d’émotions qui m’ont induit en erreur & conduit sur la mauvaise direction. Erreur fatale ! Je me retrouvais complètement à “l’ouest” & me dirigeait vers l’est !

B.D.S. : L’émission touche à sa fin, Christophe Dechavanne vous demande de situer Catherine Laborde & vous invite à le rejoindre. Vous annoncez la commune de Fromereville-les-Vallons dans la Meuse. À cet instant, vous ne savez pas si vous avez trouvé le bon endroit. Le chemin entre la loge & le plateau a du vous sembler long ?
G.G. : Long, court, je ne saurai dire… J’étais installé dans un espace-temps bien spécifique & une forme de stress lumineux qui me faisait goûter la joie de vivre & la fabuleuse aventure à laquelle je participais. Je pouvais tout voir, tout entendre & tout vivre.

B.D.S. : & puis c’est l’heure du verdict, on vous annonce que Catherine Laborde se trouve à Deauville soit à environ 400 km sur route & à environ 200 km à vol d’oiseau de Fromereville-les-Vallons, à quoi pensez-vous à cet instant ?
G.G. : À cet instant je réfléchis simplement & me souviens bien sûr que Deauville est située sur la même ligne de latitude que le bourg révélé, je l’ai vu sur ma carte. Je ne veux pas me “défendre” ou installer de fausses excuses en le signalant immédiatement, je comprends à l’instant même que les ondes magnétiques m’ont perturbé au point de simplement inverser la polarité de ma progression. Je suis pratiquement au bon endroit, simplement à l’inverse, extrême est au lieu d’extrême ouest ! & là Bruno Solo intervient.

B.D.S. : Il est le premier à révéler ce détail capital pour l’évaluation de votre expérience. Les deux communes sont bien sur le même axe & finalement assez proches l’une de l’autre…
G.G. : Deauville / latitude nord / 49°21’22″ & Fromereville-les-Vallons / latitude nord / 49°09’37″, soit 12’ de différence… J’ai trouvé la bonne latitude & inversé la recherche de longitude correcte.

B.D.S. : Si c’était à refaire Gérard ?
G.G. : Je refais ! Armé de ce que la soirée initiale a pu m’apprendre !

B.D.S. : Au lendemain de l’émission, vos proches nous ont confié que vous étiez « épuisé ». Alors cette semaine Gérard, c’est quoi le programme ? Farniente total ?
G.G. : Épuisé, le mot est tout à fait juste, mais la semaine s’annonce chargée en consultations. Ma vie de thérapeute continue son cours, je suis là pour guider, transmettre, éveiller & aider au mieux de mes possibilités ceux qui viennent vers moi. Je suis magnétiseur-radiesthésiste heureux de poursuivre son chemin !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Retour haut de page

Votre demande est dans la boîte !

nous reprenons contact avec vous dans les meilleurs délais